Fiabilité de l’adresse IP

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Fiabilité du protocole IP

Fiabilité adresse IPLes protocoles IP sont considérés comme non fiables. Cela ne signifie pas qu’ils n’envoient pas correctement les données sur le réseau, mais qu’ils n’offrent aucune garantie pour les paquets envoyés sur les points tel que la corruption de données, la perte ou la destruction de paquet, la duplication des paquets. Il est aussi possible de corrompre l’ordre d’arrivée des paquets, ainsi un paquet A peut être envoyé avant un paquet B, mais le paquet B peut arriver avant le paquet A.

>> Internet Protocole

En termes de fiabilité, le seul service offert par un protocole IP est de s’assurer que les en-têtes de paquets transmis ne comportent pas d’erreurs grâce à l’utilisation de somme de contrôle qu’on nome le checksum. Si l’en-tête d’un paquet comprend une erreur, sa somme de contrôle ne sera pas valide et le paquet sera détruit sans être transmis. En cas de destruction d’un paquet, aucune notification n’est envoyée à l’expéditeur, encore qu’un paquet ICMP peut être envoyé.

Sécurité IP

Par opposition, pour un système comme le réseau téléphonique commuté, le chemin par lequel va passer les données est établi au commencement de la connexion. C’est un protocole orienté connexion, non un protocole orienté sécurité.
Les garanties qu’un protocole IP n’offre pas sont déléguées aux protocoles de niveau supérieur ce qui est problématique en terme de sécurité. La raison principale de cette absence de gestion de la fiabilité est la volonté de réduire le niveau de complexité des routeurs et ainsi de leur permettre de disposer d’une plus grande rapidité qui en fait une des qualité de ce protocole réseau. L’intelligence est alors déportée vers les points d’extrémité du réseau.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

2 Réponses à “Fiabilité de l’adresse IP”

  1. Les principaux éditeurs de logiciels, tels que Microsoft et Adobe, sont des cibles historiques d’attaques et ont donc fait de la sécurité un élément essentiel de leur cycle de développement applicatif, avec notamment une mise à disposition fréquente de patchs de sécurité.

  2. Il y a toujours le risque de l’IP spoofing

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>